Conseils immobiliers pour les non-français

C’est toujours un bon moment pour acheter à Paris. « Grace » à une faiblesse de l’économie et à l’envol des gens les plus aisés vers les pays les plus favorables en matière d’impôts, les prix des logements dans la plupart des quartiers Parisiens étaient (et sont toujours) sur leur chemin vers le bas pour la première fois depuis une décennie. Les prix de l’immobilier Parisien ont baissé de deux pourcent au dernier trimestre de 2013 et le volume des ventes a diminué de 20%. De plus, ces prix sont encore susceptibles de baisser en 2014.

Le non-français, sa propre perspective

Voici une expérience racontée par une famille New-Yorkaise ayant fait dace à la tache compliquée de chercher un appartement à Paris :

« Nous avons vu beaucoup de preuves de l’évolution de la situation de l’immobilier au cours de notre recherche de quatre mois pour un appartement. Bien que nous ayons été prévenus par des amis que les propriétaires parisiens ne négocient pas, nous étions agréablement surpris d’en trouver plusieurs qui étaient ouverts à la négociation. Nous avons également remarqué que les prix des appartements qui traînaient sur le marché depuis plus de quelques mois ont souvent chuté, des fois même de 10% de leurs prix initiaux ».

S’enflammer est un piège, nos conseils

ien évidemment, l’immobilier à Paris reste relativement cher comparé à celui d’autres grandes capitales européennes. Les prix à Paris sont évalués par mètre carré, dont le prix unitaire varie selon le quartier ou l’arrondissement (district). Dans les quartiers les plus prestigieux, comme le boulevard Saint-Germain dans le 6ème arrondissement, le prix moyen se situe entre $ 13 000 et $ 16 000 le mètre carré. (Cela représente environ $ 1208 à $ 1487 par pied carré). Si vous êtes patient, vous pouvez probablement trouver des appartements dans presque n’importe quel quartier à des prix inférieurs à la moyenne et les raisons vont du fait que certains propriétaires cherchent à vendre rapidement et sont ouvertement prêts à négocier jusqu’au fait que le bâtiment peut avoir des fonctionnalités défaillantes, telles que pas d’ascenseurs ou un état dégradé des revêtements ou autres.

Articles similaires